Soleil bleu

Soleil bleu


SITE DE LA PEINTRE CLAUDE GIBRAT : tableaux, expositions, coups de cœur artistiques

Membres

lundi 27 juillet 2015

Soulages sous le soleil de Rodez...



Nous avions visité le musée dédié à son oeuvre fin décembre, sous la neige et le vent glacial (clic).
Nous nous étions promis d'y revenir dans des conditions plus clémentes.

C'est chose faite, il faisait un temps magnifique, sans chaleur, ces 9 et 10 juillet.
La canicule avait laissé place à une atmosphère printanière.

La cathédrale et le vieux Rodez resplendissaient.











Le musée Soulages, construit dans un parc au charmant petit kiosque...









Peu de visiteurs, les salles étaient quasiment vides pour notre plus grand bonheur...





La lumière était très belle et nous avons découvert des œuvres que nous n'avions pas remarquées dans le gris hivernal...
Du noir éclairé de blanc ou de couleurs à l'Outre-noir...


















Coup de cœur renouvelé pour les bronzes de Soulages...








"Lorsque je commence à peindre, je sème quelque chose et je regarde.

S'il y a le départ de quelque chose qui m'intéresse, j'essaye de préciser.


Dès que ça me touche encore davantage, j'essaye d'intensifier dans le sens où ça m'a atteint."


Pierre Soulages


Au retour de Rodez, une autre oeuvre d'art  : le viaduc de Millau que nous n'avions pas pu admirer cet hiver au milieu des bourrasques de neige et du brouillard...










Un bon souvenir de cette première partie de nos vacances !




mardi 21 juillet 2015

A ne pas manquer !



Ange Mozziconacci à Eygalières et...

1000ème billet de ce blog !



Je ne pouvais trouver sujet plus approprié au 1000ème billet de ce blog désormais dédié à la peinture que cette exposition d'Ange Mozziconacci à l'Eglise Saint Laurent d'Eygalières (18-26 juillet 2015).

En effet, comment ne pas saluer ici celui qui a été et qui est toujours mon Maître, celui qui, par ses encouragements, m'a permis de persévérer au milieu des embûches de mon "Chemin dans la peinture" !

Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui, parmi les fidèles de ce blog, le connaissent déjà, mais je vous laisse le découvrir à nouveau avant de vous présenter cette exposition exceptionnelle de plus de 60 œuvres.







J'aime Ange Mozziconacci pour son talent, cet hyper-réalisme qu'il habite pleinement, mais aussi pour ses immenses qualités humaines, sa modestie à toute épreuve et son infinie prise en compte de l'Autre.

Son exposition a comme cadre ce splendide village d'Eygalières, que nous avons retrouvé au milieu du concert des cigales et sous un léger mistral qui rendait son ciel encore plus bleu.

Sur le chemin de l'Eglise Saint Laurent...












L'Eglise Saint Laurent et ses alentours...












Entrons dans l'écrin de l'exposition...














Quelques images de la période new-yorkaise d'Ange





Un coup de cœur pour sa période vénitienne...












Une carrière d'artiste international




Et, certainement, la partie de son oeuvre que je préfère : ses natures mortes














Comme je l'écrivais en titre de ce billet, une expo à ne pas manquer !

Et, aussi, un grand merci à Danielle, pour son indéfectible amitié...




... et à mon photographe préféré sans qui ce billet n'aurait pas vu le jour...